top of page

Blockchain.com : l'arnaque à l'usurpation d'identité qui dure depuis longtemps


Un visuel utilisé dans l'arnaque Blockchain.com


Retrouvez tous les détails de l'arnaque à l'usurpation d'identité de Blockchain.com dans cet article. Dans le domaine des escroqueries sur l'internet, il est courant de rencontrer des modes opératoires similaires. Les innovations sont rares. Oui, chaque escroquerie semble différente à première vue. Le logo n'est jamais le même. Le nom change. Les couleurs changent. Le type de produit change. Bref, la forme se renouvelle. L'apparence change toujours. Mais le fond reste le même. Il y a un prétexte avec un support visuel. Une équipe de vente efficace pour approcher les victimes potentielles. Et au final, les victimes déposent de l'argent, soit sur un compte bancaire, soit sur un portefeuille frauduleux. De plus, ces stratagèmes ont une durée de vie limitée, de l'ordre de quelques mois à un semestre au maximum. Mais aujourd'hui, vous allez découvrir une opération qui a duré près de 4 ans.



L'arnaque à l'usurpation d'identité de Blockchain.com utilise des intermédiaires locaux


Quelles sont donc les innovations dans cette affaire ? Tout d'abord, on part d'une situation assez courante : une usurpation d'identité, avec un faux site clone qui a disparu assez rapidement. Derrière ce site se cachaient des comptes bancaires de recouvrement. Jusque-là, rien d'extraordinaire. Mais c'est là que ça devient intéressant. Les opérateurs de ce site, sous les pseudonymes d'Antoine Sicot et de Mickael Jordan Agranier, ont réussi à trouver des intermédiaires locaux.


Ces personnes ont travaillé comme des courtiers en affaires, engageant et convainquant activement de nombreuses victimes en face à face. Ils présentaient des simulations sur des panneaux, possédaient des cartes de visite et remettaient parfois des documents imprimés en personne. Il est évident que ces personnes seront mises en cause, notamment au regard des obligations légales liées aux activités de conseil en investissement et potentiellement d'autres infractions pénales. Voir notre alerte vidéo sur l'escroquerie à l'usurpation d'identité de Blockchain.com.


Une escroquerie à long terme où le temps fait des ravages


La force de ce système va au-delà de la promesse de rendements excessifs et miraculeux. Il repose sur le fait que les fonds restent indisponibles pendant des années. Simultanément, les rendements attendus sont distribués sans problème majeur, sur le papier. Et lorsque la date d'échéance arrive ? Les victimes réinvestissent. Elles ne souhaitent pas toucher à leur fortune accumulée. Naturellement, les bons conseils les incitent à le faire. Et même lorsque des demandes de retrait sont formulées, les versements sont honorés. C'est le schéma classique d'un système pyramidal.


Résumons donc la situation : des rendements très élevés, une immobilisation des fonds à long terme, des échéances honorées, et un capital débloqué correctement à la fin pour les quelques personnes qui l'ont demandé. Quoi de mieux pour rendre le système crédible ? Cependant, il était clair qu'un jour, toute la structure s'effondrerait. Ce jour est arrivé au début de l'année 2023, pour le plus grand malheur des investisseurs.


Derrière la façade, une mécanique bien huilée


Dans ce cas, il fallait une machinerie bien rodée, rapide, simple et efficace. Le faux site blockchain-bank.fr a rapidement été mis hors ligne. Mais pas d'inquiétude, les adresses électroniques utilisant Gmail ont suffi. Les documents sont restés identiques. Standardisés et produits en masse, les rapports mensuels étaient diffusés à date fixe. D'apparence modeste, ils s'appuyaient sur des documents réels falsifiés provenant de blockchain.com, réussissant à tromper les gens. Les contrats étaient rédigés de manière classique, à partir de modèles existants.


Surtout, les victimes ont activement contribué à leur propre malheur. Elles ont dû fournir non seulement leurs données personnelles, mais aussi leurs documents d'identité. Ainsi, un nombre important de comptes bancaires ont été créés. Ces comptes étaient gérés pour faciliter la collecte des fonds. Il s'agissait sans aucun doute d'un travail à temps plein où toute erreur pouvait compromettre et faire échouer l'ensemble du projet.


Heureusement, nous avons découvert quelques erreurs dans leurs opérations.


Ce modus operandi incluait quelques transactions en crypto-monnaies. Grâce à notre service Crypto&Check, nous avons pu retracer ces opérations et en voici l'essentiel.


L'illusion de l'ouverture d'un compte réel avec Blockchain.com


Le graphique ci-dessous correspond à des données réelles de l'affaire. Raison pour laquelle il est flouté, pour des raisons de confidentialité. Nous observons une consolidation vers un compte de collecte, ce qui est plutôt courant dans ce genre d'affaire. Les comptes des victimes alimentent un compte de consolidation central, qui passe ensuite à un compte de niveau supérieur.


Ce qui est moins courant dans ce cas, c'est qu'il y a eu des paiements de commissions à des courtiers d'affaires. Certaines de ces commissions ont même été payées en cryptomonnaies.



Diagramme des transactions en cryptomonnaie dans l'affaire d'usurpation d'identité Blockchain.com


Découvrez les transactions en cryptomonnaies


Regardez ce graphique dans lequel deux éléments méritent d'être soulignés. Les bulles violettes indiquent les points de sortie des flux financiers, c'est-à-dire les comptes où les crypto-monnaies sont converties en monnaies fiduciaires. Le compte le plus important est situé au milieu, représenté par la bulle violette centrale avec la plus grande flèche. Et c'est là que se trouve la grande surprise. Les comptes recevant des paiements de commission proviennent d'un seul compte hébergé par Blockchain.com !


La justice est déjà en marche


L'aspect notable de cette affaire hors du commun est qu'une enquête a été ouverte. Les services de police en charge du dossier ont déjà pris des premières mesures. Deux de nos avocats référents représentent des victimes et sont en contact avec le parquet. Il est important que chaque victime participe à la procédure judiciaire afin de protéger ses droits et puisse apporter de nouveaux éléments de preuve qui pourraient faire défaut. Si vous êtes victime de ce système, nous vous encourageons vivement à nous contacter pour vous joindre aux autres.


Si vous avez effectué des transactions en cryptomonnaies, nous pouvons analyser vos opérations.


Nous sommes là pour vous aider et vous soutenir tout au long de la procédure.

1 則留言


Crystal Guerrero
Crystal Guerrero
2月20日

My bitcoin wallet was compromised few days back which resulted to me losing a huge sum of money I got depressed with no luck at sight until I read reviews about an amazing and legit fund recovery team at (wisetechhack @ gmail .com) who retrieved my stolen money completely. This is the real deal

按讚
bottom of page